Les traitements interdits

En bref :

  • Traitement des saphirs par diffusion
  • Traitement des rubis au plomb
  • Traitement des rubis au béryllium
  • Huilage des émeraudes avec huile colorée
  • Le collage des émeraudes

La Maison Adamence ne commercialise pas ce type de pierres.

Traitement des saphirs par diffusion

Certains saphirs incolores sont traités par « diffusion » pour devenir d'un bleu profond. Ce procédé est parfaitement artificiel et ne reproduit la nature que de manière superficielle. On utilise les agents colorants du saphir que l'on diffuse à la surface de la gemme taillée. L'achat d'une telle pierre doit se faire en connaissance de cause, son traitement doit être indiqué sur la facture d'achat.

Traitement des rubis au plomb

On trouve des rubis opaques dans la nature, inutilisables en joaillerie. Leur porosité permet le remplissage des fissures pour leur donner une translucidité. En France la législation exige que l'on qualifie une telle pierre de « rubis composite » et non de rubis.

Traitement des rubis au béryllium

Le béryllium permet d'améliorer le rouge du rubis, ou d'obtenir des saphirs orange. Il s'agit aussi d'un traitement par diffusion, qui doit être indiqué sur la facture d'achat.

Huilage des émeraudes avec huile colorée

Le procédé consiste à appliquer une huile de couleur verte sur la pierre de façon à en modifier la couleur d'origine.

Le collage des émeraudes

Un autre traitement est parfois utilisé : le remplissage des fissures à la résine. Ce procédé n'est pas recommandé. En effet, il est irréversible et possiblement destructeur pour la pierre : l'émeraude se fendille et ses inclusions brunissent. Aucune amélioration n'est possible a posteriori.