L'argent : un métal irrésistible

En bref :

  • Essor au 16ème siècle
  • Argent sterling : 92,5% d'argent et 7,5% de cuivre
  • Très bonne malléabilité

Un peu d’histoire sur l'argent

L'exploitation du métal argent a connu un incroyable essor au XVIème siècle, lorsque l’Espagne s'est enrichie grâce à l'exploitation de mines d'argent au Mexique. C’est dans cette conjecture que ce métal transitant par Anvers, alors première place financière mondiale, a permis d'importer des biens en provenance d’Inde. L'argent, nouveau métal précieux, n'a cessé ensuite de s'attirer les convoitises dans le monde entier.

L’argent, un métal très malléable

L’argent est l’un des métaux précieux les plus utilisés pour fabriquer des bijoux argent (bagues, bracelets, pendentifs…) apprécié pour son éclat blanc particulier. Cette confection est possible car l’argent possède un attribut spécifique : sa bonne malléabilité. L’argent pur, aussi appelé argent fin, est relativement mou, très malléable, mais pouvant être facilement endommagé. C’est la raison pour laquelle, l’argent est communément associé à d’autres métaux pour offrir un bijou capable de traverser le temps.

Le plus populaire de ces alliages est l’argent sterling, qui se compose de 92,5 % d’argent fin et de 7,5 % de cuivre. On l’appelle alors Argent 925. Des siècles d’expérimentation ont démontré que le cuivre est le meilleur ami de l’argent. Effectivement, celui-ci améliore la dureté et la durabilité du métal sans affecter sa sublime couleur.