Gisements et taille de l'émeraude

Sommaire

  1. La taille de l'émeraude
  2. La découverte des émeraudes
  3. Les gisements d'émeraudes

La taille de l'émeraude

Seules les émeraudes de toute première qualité sont transparentes. Elles sont cependant presque toujours habitées par des inclusions diverses. Loin d'être un défaut, ces dernières authentifient la pierre comme étant naturelle et véritable, contrairement aux pierres de synthèse et d'imitation souvent artificiellement « pures ».

Les inclusions peuvent être de plusieurs sortes, liquides, solides ou gazeuses. Des givres forment le « jardin » de la pierre. Afin de la mettre en valeur au mieux, le lapidaire taillera un prisme allongé dans une émeraude vert-bleu, en taille à degrés, un prisme court en taille coussin ou ronde dans une émeraude vert-jaune pour en souligner les reflets chaleureux.

La découverte des émeraudes

La découverte des premiers gisements d'émeraudes remonte à plus de 4 000 ans et se situerait en Egypte. On raconte que la reine de Saba avait une passion sans égale pour la couleur de ces gemmes merveilleuses. L’immense fortune des pharaons proviendrait des mines d'émeraudes situées non loin de la mer Rouge et à l'est d'Assouan (appelées également « mines de Cléopâtre »).

Les gisements d’émeraudes

Les mines d’émeraudes les plus connues sont en Colombie (gisement historique et le plus important), au Brésil (de même qualité que celles de Colombie, en particulier lorsqu’elle provient de Minas Gerais) et en Afrique (Zambie, Zimbabwe, Madagascar...). D'autres gisements existent également en Afghanistan, au Pakistan et en Russie.