Les caractéristiques de l'émeraude

Parmi les pierres précieuses, l'émeraude possède des caractéristiques particulières. Sa couleur verte en fait l'une des plus convoitées pour la joaillerie. Sa palette de teintes, sa transparence, sa profondeur, la vie intérieure de ses « jardins » sont également des atouts révélateurs de son charme attachant.

Les propriétés de l'émeraude

L'émeraude appartient à la famille des béryls, constitués de silicate d'aluminium et de béryllium. Sur l'échelle de Mohs qui mesure la dureté des pierres et compte 10 niveaux, l'émeraude possède une dureté entre 7,5 et 8. A titre de comparaison, le diamant possède une dureté de 10 tandis que le rubis et le saphir affichent une dureté de 9.Les béryls sont donc plus fragiles que les saphirs et des rubis (famille des corindons).

Un bijou d’émeraude doit toujours être manipulé et nettoyé avec un soin particulier.

Adamence est à votre disposition pour vous conseiller sur l’entretien particulier des émeraudes.

Les couleurs de l'émeraude

Vivifiante et envoûtante, l'émeraude rehausse de son éclat flamboyant les plus beaux bijoux. Avec le rubis, le saphir et le diamant, elle fait partie des 4 pierres précieuses.Elle se distingue par sa belle couleur verte, résultant notamment de la présence de chrome et de vanadium, qui se décline en différents tons, allant du vert pastel au vert profond en passant par des nuances de bleu, de gris et de jaune. Les pierres de Colombie se distinguent par la couleur vert intense qui rappelle celle de la forêt tandis que les pierres d'Afrique affichent une couleur bleu-vert, comme celles qui proviennent de Russie. D'autres variétés présentent également une couleur vert-jaune. Les émeraudes sont généralement taillées à facettes, pour accentuer leur aspect chaleureux, ou en cabochon.

Les caractéristiques chimiques de l'émeraude

La formation de l'émeraude est due à la combinaison de plusieurs minéraux. Le béryl, le chrome et le vanadium, indispensables pour former cette pierre précieuse, se retrouvent à différents niveaux du manteau et de la croûte terrestre. Ce n'est que lors de mouvements tectoniques que ces minéraux se rencontrent et se combinent, ce qui explique la grande rareté de l’émeraude.