Le port de l'alliance selon les pays

Le port de l'alliance a évolué au fil des siècles et dans les différents pays.

 

En Europe

Reportez-vous au chapitre : Histoire des alliances.

 

Le port de l’alliance dans les pays arabes

Traditionnellement, dans les pays arabes et particulièrement en Algérie, Libye et Égypte, seule la mariée recevait un anneau en or puisque l'homme se devait de rester humble et se contenter d'un anneau en fer. L'alliance unit deux familles et pas seulement un homme et une femme. Il symbolise l'union physique et spirituelle de deux personnes et se porte sur l'annulaire de la main gauche. Dans certains pays, le fiancé porte l'anneau à la main droite et change de main lorsqu'il se marie.

 

Le port de l’alliance en Israël

En Israël, l'anneau doit être le plus simple possible car il est symbole de pureté. Il ne doit pas être serti. Seule la mariée est obligée de le porter en gage de fidélité et de respect. Le marié peut l’arborer le jour du mariage et le mettre dans un coffret par la suite.

 

La particularité chinoise

Les Chinois gardent leur alliance à l'annulaire droit mais la raison de ce choix est particulièrement subtile. Ils attribuent chaque doigt à un membre de leur famille proche : parents, enfants, frères et sœurs, conjoint. L'annulaire représente le conjoint puisqu'il est le seul doigt à ne pas bouger lorsque l'on colle ses deux paumes, que l'on replie les majeurs vers l'intérieur des mains et que l'on essaye de décoller les doigts similaires deux à deux. Parents et enfants se détachent du foyer un jour tandis que le conjoint est censé rester attaché à vous jusqu'à la mort.

 

Une jolie tradition hindoue

Les mariages hindous sont sacrés et très ritualisés. Ils représentent l’union, non seulement des deux époux, mais aussi de leurs familles. Plusieurs étapes jalonnent la cérémonie. Parmi celles-ci, l’échange des anneaux... Mais en Inde, c’est au pied que sont glissées les alliances ! Enfilée sur le deuxième orteil, celle de l’épouse s’appelle le minji et celle de son mari, le metti.